Jeunes - Actualites

Le bilan de S. Diawara au 1er tiers du championnat réserve.
07 novembre 2018

11ème journée Championnat réserve - 05/11/2018

RCSC réserve – KV COURTRAI réserve 2-4

 

Les Zèbres prirent la première demi-heure de la rencontre à leur compte, avec six situations très intéressantes dont deux réelles possibilités qui échurent à Nor Afkan, aux 22’ et 26’.

Toutefois, les Courtraisiens se montrèrent beaucoup plus réalistes en concrétisant leur première véritable opportunité, par l’entremise de Die Toualy, à la 33’.

Les visiteurs conclurent la première période sur les chapeaux de roue, en empilant deux buts supplémentaires par Hoxha à la 38’ et Vandenabeele à la 44’.

Les Courtraisiens ne lâchèrent pas leur étreinte, dès la reprise, et les Zèbres éprouvèrent beaucoup de difficultés à s’adjuger la possession de balle. Il fallut d’ailleurs attendre l’heure de jeu, moment que choisit Nor Afkan pour s’illustrer dangereusement, un rien trop court pour déflorer la marque du côté carolo.

Peu après que Naderi eût gâché d’alourdir le score, les Carolos reprirent un peu de couleurs avec les introductions de Bouterbiat, Keita et Di Vrusa – alors que Falzone avait déjà suppléé Biatoumoussoka au cours de la première mi-temps.

Juste après un deuxième avertissement fatidique à Boulenger, les Zèbres encaissèrent un nouveau but, à la 75’, par Vandenabeele, à la réception d’un centre précis de Naderi.

 

Di Vrusa, sur un assist de Nkuba (à la 80’) et Bouterbiat (à la 86’) atténuèrent la sévérité des chiffres et ce dernier faillit même réduire l’écart à sa plus simple expression, à quelques minutes du terme d’un match que les Courtraisiens remportèrent méritoirement, sur le score final de 2-4.

Au terme de cette 11ème journée, le Sporting de Charleroi est 12ème avec 11 points, devant le KV Ostende (10 pts), Waasland-Beveren (9 pts), Zulte Waregem et Mouscron fermant la marche avec chacun 8 pts.

C’est l’Antwerp qui domine actuellement la compétition, talonné par Genk, Bruges et le Standard de Liège (respectivement, à une, deux et trois unités du leader) ; Gand et Lokeren se partagent les 5ème et 6ème positions, avec 18 points.

Le RCSC alignait : Riou – Biatoumoussoka – Busi – Boulenger – Zajkov – Nor Afkan – Gall – Nkuba – Strobbe – N’Ganga – Saglik
Réserves : Swinnen – Bouterbiat – Di Vrusa – Diarra – Keita – Falzone – Mathieu.

___________________________________________________________________________________________________

Le bilan de Samba Diawara, au premier tiers du championnat réserve.

S. Diawara : "Le talent seul ne peut suffire, il faut pouvoir montrer ses qualités sur le terrain."

"Je ne dirais pas que cette défaite est un coup d’arrêt, je dirais plutôt que nos deux victoires précédentes étaient des accidents. Quand on ne sait pas confirmer les résultats, cela veut peut-être dire que l’on gagne des fois par hasard.

La constance, depuis le début de saison, c’est que l’on est décevant. Et c’est surtout ce que je retiens. C’est vrai que l’on a eu un petit sursaut d’orgueil – je ne sais pas si c’est de la chance ou un petit coup de mieux – mais depuis le premier match de championnat, les résultats sont très, très moyens. La progression n’est pas suffisante, aussi, par rapport à ce qu’on attend de jeunes joueurs qui aspirent à devenir professionnels. C’est un constat qui est établi, qui est présent et, nous, le staff, notre travail, c’est d’y remédier.

Les joueurs doivent surtout se rendre compte qu’un match de réserves, ce n’est pas qu’un "petit" match de réserves de rien du tout. Ils seront jugés sur ça. Pour certains, on prend même des décisions, il y a des joueurs que les entraîneurs visionnent lors de ces matches de réserves, ils se font une opinion à leur sujet en disant que, tel joueur, ce n’est pas suffisant, juste pour une prestation.

Donc, si on décide de le prendre à la légère, on ne va pas aller loin. Maintenant, nous sommes là pour essayer de faire en sorte que les choses aillent mieux. Le discours que l’on doit tenir devant les joueurs ne doit pas être forcément négatif, même si on doit leur rappeler leurs devoirs et ce qu’il y a lieu de faire pour être meilleurs, pour performer et tâcher de taper dans l’œil du staff de l’équipe pro.

Afficher des dons, c’est une chose, après, c’est sur le terrain qu’il faut montrer ses qualités, car ils revendiquent tous plus de temps de jeu, en réserves, plus de présence aux entraînements pros, voire même une place au sein du noyau pro. Quand on les écoute, ils le disent clairement, mais il faut pouvoir également confirmer sur le terrain. Et, pour l’instant, si Felice Mazzù ne prend pas plus de joueurs, c’est que l’on n’a pas assez de qualités. C’est une question de mentalité, avant tout.

Quand on regarde le match que nous avons livré, ce dernier lundi, face à Courtrai, sur les trente premières minutes, on s’imagine qu’on va prendre le dessus.

Malheureusement, on fait preuve de suffisance. Au bout d’un quart d’heure, j’avais l’impression d’assister au même scénario de match contre le Standard de Liège : des possibilités, pas de concrétisation et la conviction que nous allions encaisser dans les ultimes moments de la rencontre. C’était pire que cela, puisqu’avant la mi-temps, nous en avions déjà pris trois.

Il n’y a pas eu de réaction, malgré toute l’expérience qu’il y avait dans notre chef, face à une équipe de Courtrai constituée de gamins. J’ai encore vu des joueurs rigoler dans le vestiaire… Avant de gagner une place de titulaire en équipe première, il faut avoir une attitude pro et ce n’est pas le cas actuellement.

Avant ce match contre Courtrai, nous affichions la 5ème meilleure défense du championnat, à égalité avec le FC Bruges. Ici, notre défense n’a pas agi en collectif, elle a oublié son rôle fondamental, celui de sécuriser son domaine. Il faut d’abord penser à protéger son but avant de se projeter à l’attaque. Nous n’avons pas eu une défense digne de ce nom. En ce qui concerne notre production offensive, nous sommes parvenus à inscrire deux buts, ce qui n’est pas arrivé souvent.

Notre tâche essentielle consiste à détecter les joueurs qui montrent de l’envie, qui ont la mentalité de progresser, d’y arriver, même s’ils sont plus jeunes. Le peu de talent qu’il y a ne va pas suffire. Ceux qui n’avancent pas au niveau de la mentalité devront passer à autre chose.

Je prends l’exemple de Ken Nkuba, même s’il ne faisait pas partie du groupe des U21 et si on le suivait depuis un moment. Il a participé aux entraînements des pros, il a montré qu’il avait la mentalité et l’attitude requises. Malheureusement, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Je voudrais également citer un cas concret : la saison passée, pendant six mois, les U21 se changeaient dans les anciens vestiaires, alors qu’ils sollicitaient tous d’aller dans les nouveaux pour utiliser la salle de musculation, ce qui était tout à fait louable. Depuis cette saison, cette salle est à leur disposition, depuis qu’ils ont intégré les nouveaux vestiaires. Il n’y a pas un joueur qui l’occupe. Ils préfèrent rester dans le vestiaire, à aller sur Snapchat ou Instagram plutôt qu’aller faire 30 minutes de musculation avant l’entraînement. On veut mener la vie d’un footballeur professionnel mais on ne fait pas les efforts en ce sens. Tout ne vient pas sur un simple claquement de doigts. C’est le gros problème auquel on est confronté. Ce n’est pas qu’à Charleroi, c’est un peu partout pareil.

C’est un coup de gueule sur le plan général, pas seulement par rapport à ce match contre Courtrai et pas forcément par rapport aux Jeunes du Sporting de Charleroi.

Faire passer un palier à des jeunes, les faire goûter aux activités du noyau pro, les emmener en stage, le staff de l’équipe première n’aspire qu’à cette perspective, cet objectif. Encore faut-il que ces jeunes en soient capables. À l’heure actuelle, ça va être très difficile. Quand on vient, ne serait-ce que s’entraîner en équipe première, on ne voit pas des joueurs qui ont faim. Il y en a qui sont juste contents d’être là, qui font acte de présence mais qui ne témoignent pas de l’envie de taper dans l’œil du Coach.

Tant que cette situation perdure, il n’y a pas à espérer qu’il prenne quelqu’un pour partir en stage. Il faut que celui qui vient montre qu’il mérite d’y participer. Si ce n’est pas le cas, autant partir avec moins de joueurs.

Pour en terminer avec ce match contre Courtrai, le positif à retenir est le fait que les remplaçants (ndlr, Bouterbiat, Di Vrusa, Keita et Falzone) soient parvenus à insuffler un nouvel état d’esprit, de la grinta.

Les deux buts sont venus de joueurs qui étaient sur le banc (Bouterbiat et Di Vrusa). Quant à Keita, il a montré qu’il possède de très, très grosses qualités. Il est issu des U 18, il est bien connu du staff, c’est une belle promesse.

Il y a du talent, un peu partout, dans nos différentes catégories d’âge. Pour le moment, ce sont les U15 qui retiennent particulièrement notre attention, parmi lesquels figurent deux internationaux. Ils effectuent une bonne saison – ils ont participé à la victoire de leur formation contre le Standard, sur le score de 2-1 –, et pas mal d’U 15 sont suivis. Bien évidemment, ils n’ont que 14 ans et notre but sera, dans un premier temps, de les conserver."

Retour

zebra talent

Demande de test


rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 25 novembre 2018 à 20h00
Dernière rencontre
2 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
6.
KAA La Gantoise
23
7.
Royal Standard de Liège
23
8.
Royal Charleroi Sporting Club
20
9.
Cercle de Bruges KSV
19
10.
KV Ostende
18

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • QNT
  • KAPPA
  • Adeps
  • select