Actualités - Revue de presse

Kebano: "Je rentre dans l’histoire de Charleroi"
DHnet.be - 13 mai 2015 - 11h17

 amais dans l’histoire du Sporting, un Zèbre n’avait décroché une récompense individuelle.

 

Le costume blanc et le nœud papillon sont déjà rangés au placard. Hier, c’est avec un short de sport et une coupe de champagne que Neeskens s’est présenté face à la presse pour évoquer son Soulier d’Ébène.

Neeskens, comment avez-vous fêté ce trophée ?

"De façon simple, avec ma famille… Lundi, on est rentré chez moi après les interviews et on s’est remémoré cette belle soirée. Je ne me suis pas couché trop tard car il y avait entraînement ce mardi matin."

On suppose que vos équipiers vous ont réservé quelques petites surprises...

"J’ai dû faire un speech devant tout le vestiaire. J’en ai profité pour remercier mes équipiers car si je suis Soulier d’Ébène , c’est aussi grâce à eux. J’ai également remercié l’ensemble du staff."

Pourtant, en début de saison, Felice Mazzù n’était pas tendre avec vous…

"Quand il m’a sorti de l’équipe après quelques matches, j’avais une impression d’injustice. Je ne me sentais pas traité comme les autres joueurs du noyau. On a beaucoup parlé et il m’a convaincu qu’avec les qualités qui étaient les miennes, je devais apporter beaucoup plus à l’équipe. Aujourd’hui, je ne peux que le remercier car la suite de la saison a prouvé que c’est lui qui avait raison. Cette mise à l’écart m’a permis de gommer mes moments de relâchement et de déconcentration durant les matches."

Vous croulez certainement sous les messages de félicitations depuis lundi...

"J’ai effectivement reçu trop de messages, c’est déconné ! Je n’ai pas encore su tous les lire. J’en ai reçu de la part de mes anciens équipiers du PSG, des joueurs de l’équipe nationale et même de joueurs belges. Je sais que le sélectionneur national va également m’appeler dans les prochains jours."

Qu’est-ce que ce trophée va changer dans votre carrière ?

"Avant de le recevoir, je me disais que c’était du bonus. Mais une fois que je l’ai eu en main, je ne voulais plus le lâcher ! J’espère que ce trophée en appellera d’autres."

Avez-vous vu les noms qui figurent au palmarès du Soulier d’Ébène (Kompany, Batshuayi, Lukaku, Mbokani, Fellaini,…) ?

"Je les ai lus ce matin. Il n’y a que des grands joueurs… Cela me rend encore plus fier d’avoir décroché cette récompense. C’est vrai que je rentre dans l’histoire de Charleroi car jamais aucun Zèbre n’avait décroché de distinction individuelle. Et j’espère que je ne m’arrêterai pas en si bon chemin…"

Qu’avez-vous ressenti au moment de recevoir ce trophée des mains de Bernard Lama ?

"C’était du pur bonheur, d’autant plus que je ne savais pas qu’il serait là… C’est grâce à des joueurs comme lui, Raï ou Ronaldinho, que j’ai adoré le PSG."

Ce trophée pourrait vous ouvrir les portes de grands clubs européens…

"Le seul club européen qui me fait rêver, c’est le PSG ! Y décrocher un contrat pro était le plus grand de mes rêves… et je l’ai réalisé !"

Un retour au PSG serait-il envisageable ?

"Je dois être réaliste. Depuis mon départ, ce club a pris une dimension incroyable. Si je devais y retourner un jour, je voudrais avoir la garantie de pouvoir y jouer un rôle et de ne pas devoir me contenter de cirer le banc. Actuellement, ce n’est pas encore le cas…"

 

 

50% de son transfert pour le PSG

 

Le possible transfert de Neeskens Kebano constituera la saga de l’été du côté de Charleroi.

Arrivé… gratuitement au Sporting en provenance du PSG il y a deux ans, Kebano est sous contrat jusqu’en 2019 chez les Zèbres. Dans le deal de l’époque, le PSG avait fait placer une condition stipulant qu’il empocherait 50 % de la somme du prochain transfert de Neeskens, ce qui a été confirmé lundi par Mehdi Bayat. Bref, Charleroi devra le vendre au plus offrant s’il veut remplir ses caisses.

Pour cela, il faudrait encore que Kebano veuille partir. Ce qui, aujourd’hui, ne semble pas forcément le cas."Je me sens vraiment très bien à Charleroi. Dans ce club, j’ai rencontré des personnes avec qui je m’entends super bien, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Pour moi, c’est ça le bonheur; je ne ressens pas le besoin d’aller voir ailleurs. Forcément, l’aspect financier arrivera un jour sur la table. Mais actuellement, ce n’est pas ma priorité."

Lors de la soirée de gala, Mehdi Bayat a également déclaré qu’à ce jour, Neeskens Kebano était bien plus proche de rester… que d’être transféré. Pour rappel, en janvier, Charleroi avait refusé une offre de 3 millions pour son médian.

 

Sa compagne a fait sensation

Arrivé au bras de la charmante Leslie, Neeskens a fait sensation lundi soir au gala du Soulier d’Ébène.

Neeskens est en couple depuis 3 ans et demi. Cette stabilité lui apporte également la sérénité. "Être en couple me permet de ne pas faire tout et n’importe quoi. Elle m’apporte de la discipline… même si elle ne vit pas avec moi. Elle poursuit toujours des études en France et travaille à mi-temps. Elle vient me rendre visite dès qu’elle le peut et est toujours heureuse de venir ici…"

 

Publication originale

Nicolas Bughin

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
samedi 26 août 2017 à 18h00
Dernière rencontre
0 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Royal Charleroi Sporting Club
12
2.
SV.Zulte Waregem
9
3.
Club Bruges KV
9
4.
Antwerp FC
7
5.
KV Courtrai
6

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Pauwels
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters