Actualités

RCSC - Cercle de Bruges : l'analyse des coaches
02 décembre 2018

Laurent Guyot : "On connaissait la qualité de Charleroi sur les contres."

"Je voudrais, tout d’abord, féliciter l’équipe de Charleroi, ainsi que mon collègue, pour leur victoire qui ne souffre d’aucune contestation. Le meilleur, sur le terrain, a gagné, ce soir, et on connaissait leurs qualités, de manière très spécifique, sur les contres.

Je trouve que, dans l’intensité globale, aussi bien sur le plan physique, technique que tactique, nous avons été en dessous de ce que nous avions pu montrer, ces derniers temps, que ce soit à Genk ou lors de nos deux dernières rencontres, à domicile.

Je me souviens très bien de la conférence de presse de Felice Mazzù, au terme du match aller, lorsqu’il signalait que ses joueurs devaient se donner à 100 %, à chaque match, afin de pouvoir être à niveau.

C’est ce que j’ai dit à mes joueurs. Nous n’étions pas les champions du monde, après notre victoire à Genk. Mais nous ne sommes pas des moins que rien parce que nous sommes battus à Charleroi.

Au Cercle, nous nous devons d’être, tout le temps, à 100 %, même à 110 %. C’est difficile. Aujourd’hui, nous étions à 80, voire 90 %. Cela ne suffit pas.

Alors, l’histoire de ce match se résume en une perte de balle, sur le premier but. C’est une erreur de jeunesse. Je pourrais chercher des excuses, en disant que Mercier et Lusamba n’étaient pas présents et que, techniquement, nous étions déforcés. Je m’excuse du terme, mais ce sont des conneries.

Dans un match, il y a toujours des possibilités d’émerger. Nous avons existé dans le dernier quart d’heure au cours duquel nous avons, un peu, repris espoir mais, sur l’ensemble, c’était insuffisant. Il faut continuer à travailler et, revenir, la semaine prochaine, avec cette détermination que l’on n’a pas perdue, mais que nous devons entretenir.

Nous sommes encore dans une période d’apprentissage, pour différentes raisons, avec de jeunes joueurs – mais aussi de plus âgés – qui manquent d’expérience.

Le match, que nous venons de disputer, doit nous servir d’exemple et nous aurons déjà une bonne réponse des enseignements, que nous pouvons en tirer, pour les deux prochains matches à domicile, contre l’Antwerp et Anderlecht. C’est un beau challenge, on va poursuivre l’aventure dans cette D1A et continuer à prendre des points, en travaillant, en restant humbles, mais aussi, en gardant confiance."

___________________________________________________________________________________________________

Felice Mazzù : "La prestation la plus aboutie, pendant 80 minutes."

"Je remercie Laurent Guyot pour ses félicitations et l’honnêteté de son discours. Comme lui, je pense que Charleroi a livré, au moins, pendant 80 minutes, sa prestation la plus aboutie, au niveau de la possession de balle, des combinaisons, de l’intensité et du paramètre de défendre vers l’avant.

On a essayé d’aller chercher le Cercle le plus haut possible. On a fait des courses mais on a aussi galvaudé des occasions ouvertes; le score aurait pu être plus lourd, peut-être, mais ce n’est pas ça le plus important.

Après le 1-0, je l’ai dit aux joueurs à la mi-temps, je n’étais pas très content, au niveau de la mentalité. On est rentré dans un mental de facilité, on a essayé des choses techniques qui nous ont coûté leur occasion échue sur la latte, sur phase arrêtée. On a aussi essuyé quelques pertes de balle coupables.

Mais sur la globalité, 80 minutes à ce niveau-là, je tiens à féliciter mon groupe. Nous avions un œuf à peler par rapport au match aller où on a manqué d’humilité, d’état d’esprit et de concentration. J’avais tenu des propos très durs, à l’issue de la rencontre, et il est vrai que le match d’aujourd’hui me tenait vraiment à cœur. Ce que nous avions montré, à Bruges, ce n’était pas le vrai Charleroi ou le bon Charleroi, comme il l’a été, ce soir.

Toutefois, je râle sur les douze ou treize dernières minutes. On doit avoir beaucoup plus de maturité quand on mène 3-0. Ce n’est pas nécessaire d’aller en mettre un quatrième. Si on le fait, tant mieux mais, le plus important, c’est de garder le zéro derrière. On s’est fait peur sur cette fin de match alors que l’on avait tous les ingrédients pour le terminer, de manière tranquille.

Le duo, constitué de Victor Osimhen et de Cristian Benavente, est très jeune et très positif. C’est un avantage. C’est une paire qui a plein d’envie et d’enthousiasme. Victor est un jeune joueur bourré de talents, qu’il faut encore polir. Ce qu’il montre, jusqu’à présent, est déjà extraordinaire. Et Cristian, par rapport au moment où il est arrivé et où il en est aujourd’hui, a une évolution exceptionnelle, non seulement, sur le terrain mais aussi, en dehors, dans la mentalité et le respect des consignes.

Avant le match, on avait des intentions – si ça se passait bien –, de faire souffler l’un ou l’autre joueur, notamment, Benavente et Osimhen qui ont du temps de jeu. Ce n’était pas prévu pour Marco (Ilaimaharitra). J’aurais bien voulu, aussi, faire souffler un flanc mais ce n’est pas possible de changer tout le monde. Marco avait une petite gêne, au genou, mais qui n’est pas grave, il sera sélectionnable, normalement, d’ici mercredi.

Faire tourner, d’accord, mais cela n’explique pas la fin de match. Les joueurs, qui rentrent, ne sont pas des seconds couteaux mais des joueurs pour apporter quelque chose de différent, un plus, avec d’autres profils. L’explication des changements et de notre fin de match, pour moi, n’est pas plausible.

Quant à Gabriele Angella, c’est un roc, c’est un joueur, dans l’impact, qui est important. Il est formé à l’italienne; pendant tout le match, il oblige ses coéquipiers et lui-même, à défendre vers l’avant, à aller chercher dans les intervalles – ce qu’on n’a pas toujours fait et qu’on essaie de mettre en place – mais, ne serait-ce, aussi, que sur les phases arrêtées, il demande à ses partenaires à aller chercher plus haut et aller chercher l’homme dans l’intervalle, au lieu d’attendre, bêtement, dans le milieu de terrain. On est très content de sa prestation, il nous apporte de la taille. Charleroi a toujours été considérée comme une équipe manquant de moyens au niveau de la taille. Par sa formation et son expérience, il va, certainement, nous apporter un plus."

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
vendredi 14 décembre 2018 à 20h30
Dernière rencontre
1 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
5.
K Saint-Trond VV
31
6.
KAA La Gantoise
28
7.
Royal Charleroi Sporting Club
27
8.
Royal Standard de Liège
27
9.
KV Courtrai
23

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups