Actualités

[On Stage] M. Bayat : "Une logique de continuité."
10 juillet 2018

"Étant donné que nous sommes dans une politique de stabilité; que, quasiment, aucun de nos titulaires de la saison passée ne nous a quittés pour le moment et qu’on a essayé de renforcer ce groupe avec les arrivées de Jérémy Perbet, d’Ali Gholisadeh et d’Omid Nor Afkan, c’est forcément un stage dans une logique de continuité.

Le groupe se connaît, le staff et l’entraîneur sont les mêmes; finalement, il n’y a pas grand-chose qui a changé et, de cela, beaucoup de personnes disent, des fois, que cela peut être considéré comme un renfort, un renfort de qualité.

Nous sommes dans une logique, depuis la reprise du Club en 2012, où chaque année, nous tâchons de faire progresser le groupe et de maintenir cette stabilité qui nous paraît extrêmement importante et qui, je pense, est une bonne partie de la réussite du Club sur les dernières années.

Donc, ce stage est un peu différent des autres, dans le sens où on a dû faire face, à un moment donné, à l’intégration de nouveaux joueurs qui sont arrivés au fur et à mesure dans un groupe qui était, plus ou moins, chamboulé – en tout cas, très peu – mais où il y avait quand même, à chaque fois, le départ d’un titulaire.

Ici, ce n’est vraiment pas le cas. C’est plus une opération où le staff doit essayer, tenter des choses – de nouvelles choses, peut-être, un nouveau dispositif ou des réflexions tactiques – et puis, simplement préparer physiquement l’équipe au mieux.

Il y a un élément incontournable, c’est qu’il y a quatre joueurs qui sont restés à Charleroi. C’est malheureusement un point auquel on n’est pas habitué mais, voilà, il fallait que le groupe puisse travailler dans des conditions optimales et les choses étaient très claires avec ces joueurs, autant pour eux que pour nous. On doit s’attendre effectivement à essayer de trouver des solutions pour eux et j’espère que ce sera le cas le plus rapidement possible.

Ensuite, il y aura encore, peut-être, l’une ou l’autre arrivée. On avait déjà un petit peu décalé le stage par rapport à la période à laquelle on part d’habitude, justement dans cette optique de se dire que l’on voulait se donner le temps de bien faire les choses, étant donné qu’il y avait eu très peu de départs.

Malheureusement, peut-être, l’effet « Coupe du Monde » ou d’autres points font que le marché a été très calme pour le moment et on verra ce qu’il en est. Et puis, surtout, dans le recrutement « in », on essaie de cibler au plus juste et de faire en sorte que les joueurs qui nous rejoignent puissent apporter quelque chose tout de suite et correspondent vraiment aux profils que le coach attend. C’est pour cela que je n’ai pas voulu trop me précipiter mais, comme on dit, au plus vite, au mieux.

Au niveau du cumul de ma fonction d’Administrateur-délégué du Sporting de Charleroi et de celle que j’occupe au sein de la Commission Technique de l’Union Belge, je pense que la plus grande contrainte, elle est surtout personnelle, pour moi, car cela me prend beaucoup de temps de jongler entre l’une et l’autre. Je m’évertue d’être présent, autant qu’il se doit, à Charleroi et, en même temps, en Russie. C’est très compliqué. Mais, pour le moment, les choses se passent bien et je n’ai pas de crainte par rapport à cet état de fait car, encore une fois, on fait preuve de beaucoup de stabilité, l’équipe est en place depuis longtemps. J’ai la chance d’être formidablement bien entouré, ce n’est pas Mehdi Bayat tout seul qui gère le Sporting de Charleroi, ni qui gère tout seul l’Équipe Nationale.

Je m’efforce d’apporter ce à quoi je suis bon de chaque côté. Cela se passe bien du côté de l’Équipe Nationale et sincèrement, je n’ai pas de doute sur le fait qu’à Charleroi, les choses se passeront bien aussi. On doit encore chercher un arrière droit pour suppléer à Stergos Marinos ainsi qu’un joueur à caractère offensif – et, encore, ce n’est pas une obligation – mais j’aimerais bien que l’équipe soit parée du mieux et le plus rapidement possible.

Je n’ai pas d’inquiétude et je pense que les personnes, qui pourraient penser que le cumul de mes fonctions puisse créer un problème, devraient, au contraire, être nos supporters et être contentes de savoir que la voix de Charleroi est de nouveau entendue, respectée au sein de la Fédération puisque c’était une de nos volontés.

Dès la reprise du Club en 2012, j’avais dit très clairement qu’il fallait que Charleroi redevienne un club qui compte en Belgique et qui soit représenté dans les hautes instances fédérales.

Je pense que beaucoup de personnes aimeraient peut-être occuper les fonctions qui sont les miennes aujourd’hui et que les supporters devraient plutôt être fiers.

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 25 novembre 2018 à 20h00
Dernière rencontre
2 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
6.
KAA La Gantoise
23
7.
Royal Standard de Liège
23
8.
Royal Charleroi Sporting Club
20
9.
Cercle de Bruges KSV
19
10.
KV Ostende
18

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups