Actualités

Felice Mazzù : «Garder un maximum de plaisir»
13 avril 2018

 

« Le retour de Nicolas (Penneteau) prend un peu de temps parce qu’il s’est bien bloqué au Standard. Son dos a été enflammé un peu partout et l’âge étant là, ce n’est pas simple mais il va mieux de jour en jour. Ce jeudi, il s’est entraîné d’ailleurs avec nous mais il n’est pas encore à 100 %.

Les joueurs qui ont participé au match des Espoirs ont été impliqués avec un bon état d’esprit et c’est le cas, notamment, de David qui reste dans le groupe comme il l’était la semaine passée. Le fait qu’il ait marqué, c’est bien pour son mental.

Par rapport au noyau de la semaine dernière, c’est Anthony D’Alberto qui n’est pas repris. Quant à Enes Saglik, il ne faisait déjà pas partie de la dernière sélection.

Contre Anderlecht, j’estimais qu’il convenait d’avoir un système plus conquérant. Avec l’introduction d’Amara Baby en seconde période, ce que nous avions mis en place lui correspondait plus. Cela ne veut pas dire que l’on va changer pour le match de ce vendredi. De toute façon, la blessure de Dorian n’avait pas influé sur mes choix et, à la mi-temps, j’avais décidé de faire sortir un défenseur central. Comme Dorian n’était plus en possession de toutes ses capacités, c’est lui qui fut remplacé et on est passé en 4-4-2.

Déjà en première mi-temps, j’étais satisfait, malgré ce but pris rapidement après deux minutes. Les paramètres avaient changé mais on n’avait pas donné de grosses situations à l’adversaire durant les 45 premières minutes. Puis, en deuxième mi-temps, avec ce dispositif-là, face à notre public, nous avions été plus conquérants et nous avions poussé un peu plus.

Il est certain que nous traversons une période pas simple. Quand on vit des périodes comme celle-là, il faut essayer d’en retirer le maximum d’énergie positive et apprendre à acquérir de l’expérience afin que cela nous serve pour le jour, la semaine ou le mois d’après. C’est ce que l’on tâche de faire passer comme message, on vit des moments moins gais et moins simples que ce que nous avons vécus pendant toute la saison. On doit essayer d’en retirer le meilleur pour progresser, avancer et acquérir de la maturité. C’est dans les moments difficiles que l’on peut rebondir, trouver de nouvelles idées.

Si on réussit à rester serein, dans la longueur de cette période-là, et que l’on essaie de trouver les solutions, c’est le plus important.

Pour en revenir à mes propos, j’ai dit ce que j’avais à dire. La page est tournée et il n’y a rien d’autre à ajouter. On a travaillé normalement toute la semaine. Ma Direction m’a soutenu comme elle le fait d’ailleurs toujours et cela s’arrête là. Si Monsieur Verbist porte plainte, c’est son droit. Je ne ferai pas d’autres commentaires. Je n’agis pas, je ne parle pas, je ne fais pas des choses pour que le groupe soit avec moi. J’essaie d’être le plus naturel possible, à chaque moment de ce qui se passe. J’espère que, demain, on va sortir un grand match, d’abord pour le groupe, ensuite, pour le Club – pour ma personne, ce n’est pas le plus important –, l’essentiel, c’est que le Club avance et que l’équipe réussisse à prendre cette victoire dont on a besoin depuis un certain temps.

Tous les matches sont importants et celui qui arrive est le plus important pour nous, pour acquérir un peu plus de sérénité. Il nous reste huit rencontres et nous avons montré de bonnes choses dans les deux premières. Malheureusement, on n’a rien pu prendre mais les joueurs ont montré qu’ils avaient encore beaucoup d’envie et ils ont affiché un bel état d’esprit. Il est dommage que durant ces deux matches, nous avons dû courir après le score. Nous devons continuer à travailler et à prendre chaque match avec l’importance qu’il va nous donner.

Nous avons plus de mal à marquer, il y a un peu plus de déchets dans nos gestes alors que nous nous créons des situations à chaque match, parfois moins comme au Standard. Ici, contre Anderlecht, je pense qu’on a eu pas mal de situations où on aurait pu mettre au moins un autre but. Il faut juste régler ce souci-là devant le but, le bon choix de la passe, de la dernière passe, du centre ou devant le gardien. Nous avons eu toutes ces situations-là face à Anderlecht.

Nous avons travaillé beaucoup de choses à l’entraînement pour tenter de mettre des ballons dans les filets, nous avons également mis l’accent sur l’aspect ludique sous forme de jeux à thèmes, avec des tactiques intégrées, sous l’angle de la confrontation ou de l’opposition, car lorsque l’on est dans des situations où l’on ne gagne pas, l’important, c’est d’essayer de garder les joueurs avec un maximum de plaisir, même si c’est difficile pour tout le monde.

Je n’ai pas envie de tout reposer nos problèmes offensifs sur Kaveh (Rezaei). C’est un souci collectif. Kaveh n’est pas plus que ça, en situation de marquer. C’est le choix de la dernière passe, du positionnement. On manque de présence à certains moments dans le rectangle. Une des seules fois où on a de la présence devant le but, où le centre est bon, on marque comme contre Anderlecht. Ce sont des situations comme celle-là que l’on a travaillées et c’est dans ce type de situation que l’on aimerait bien se replonger.

Amara est rentré avec un très bon état d’esprit, il a montré beaucoup de volonté et il a mis un beau but. S’il avait disparu, c’est qu’il y avait des raisons. Ce n’est pas simple qu’un joueur soit performant ou au plus haut niveau pendant 30 matches, je suis là pour faire des choix et pour donner la chance à d’autres joueurs.

Genk est une très, très bonne équipe. Ce n’est pas l’équipe pour se relancer, c’est nous qui devons penser à nous avant de penser à quel adversaire va nous permettre de nous relancer. Genk a retrouvé une âme, a progressé dans son parcours, traversé des étapes et remonté dans la hiérarchie du classement avec des joueurs de grosse qualité. À nous de faire le match parfait pour pouvoir gagner.

Il n’y aura pas que Pozuelo à contenir, ce serait trop simple. Il y aura aussi Malinovskyi, Trossard qui revient en forme, Samatta qui bouge dans tous les sens et quand on sait que Karelis est sur le banc, ça fait beaucoup. Et puis, il faudra tenir compte également de Ndongala qui a acquis une place de titulaire et dont on connaît la vivacité, la force et l’amour qu’il aura de jouer contre Charleroi ce vendredi. Enfin, il y a cette montage, Seck… C’est une équipe complète avec de la qualité partout… comme il y en a à Charleroi. »

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 29 juillet 2018 à 18h00
Dernière rencontre
2 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Club Bruges KV
67
2.
Royal Sporting Club Anderlecht
55
3.
Royal Charleroi Sporting Club
51
4.
KAA La Gantoise
50
5.
K.R.C Genk
44

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Super grande boucherie
  • Trace intérim