Actualités

KV Courtrai-RCSC : l'analyse de Felice Mazzù
11 mars 2018

Felice Mazzù : « Il va falloir repartir sur de bonnes bases. » 

« Tout d’abord, je tiens à féliciter mon collègue Glen. Depuis qu’il est là, je pense que Courtrai a fait une partie de saison exceptionnelle et on l’a encore vu aujourd’hui avec leur victoire.

Par ailleurs, Charleroi est en train de vivre une période pas simple, d’une part, par les matches nuls que l’on a faits précédemment, d’autre part, par cette défaite de ce dimanche qui est le dernier match de la phase classique, une rencontre, assez bizarre, où pas grand-chose veut tourner pour nous pour le moment.

Sur les deux buts que l’on prend, de la manière dont ils ont été dessinés, le premier a été vu à maintes reprises par les joueurs – avec les appels et contre-appels dans la verticalité de Teddy Chevalier et sa frappe croisée –, le deuxième m’inquiète plus – parce que le premier est dû à la qualité de Teddy – puisque l’on est à un contre un dans l’axe avec Jérémy Perbet. Or, on le sait, Perbet peut même marquer de la fesse.

Après, le match, de la manière dont il a pris forme, pour nous, je vais le qualifier de « sketch ». On avait pris le match en mains car on l’avait commencé avec de bonnes dispositions. On a fait pas mal de bonnes choses et sur la première sortie de balle de Courtrai, on prend ce but. Certainement, Courtrai avait décidé de jouer un peu plus bas et de repartir en contres. En tout cas, on était dans une bonne maîtrise à ce moment-là avant d’encaisser ce premier but.

Ensuite, en deuxième mi-temps, Courtrai ne s’est pas spécialement projeté plus que ça vers l’avant et on a des situations comme celle où on peut mettre trois goals en deux secondes sur la même phase et, malheureusement, ce ballon ne veut pas rentrer à cause, d’une part, de la grosse qualité de Kaminski et, d’autre part, que l’on ne fait pas toujours les bons choix.

Ce n’est pas toujours évident de bien analyser ce qui se passe dans les têtes des joueurs et s’ils se sont mis un peu trop dans le confort. On essaie qu’ils ne le soient pas mais, ces derniers temps, on commet certaines erreurs d’organisation et on n’est pas assez efficace offensivement. C’est sur ces aspects que l’on doit travailler.

Aujourd’hui, j’avais opté pour changer quelques joueurs. Quand ça ne fonctionne pas comme les semaines précédentes, sur le plan offensif, c’est bien de donner la chance à d’autres.

Les trois raisons principales – que j’ai expliquées aux joueurs – pour lesquelles j’ai choisi de commencer sans Rezaei et Benavente sont les suivantes : on vient de faire six matches nuls – donc, on ne peut pas dire que nous avons été prolifiques offensivement – à un moment donné, on doit donner la chance à l’un et à l’autre pour que le groupe continue à bien fonctionner; ensuite, ce sont deux joueurs qui vont jouer leur qualification dans le noyau de la Coupe du Monde dans les dix ou quinze jours qui viennent et, inconsciemment – et je trouve cela normal – sur un terrain difficile, face à un adversaire qui devait jouer sa vie pour pouvoir se qualifier en Play Off 1, je ne suis pas sûr que l’impact physique et l’impact dans les duels auraient été présents au risque qu’ils se blessent; enfin, Kaveh était à quatre cartons jaunes et s’il en avait pris un cinquième, il était d’office suspendu pour la première rencontre des Play Off 1. Je les ai fait rentrer parce que les circonstances me l’ont dicté mais j’aurais préféré que ce ne soit pas le cas.

J’ai dû prendre des décisions à la mi-temps. On était mené 2-0 et il fallait que je change quelque chose offensivement. David a couru comme il sait le faire. C’est un profil pourtant que les coéquipiers connaissent, notamment sur le second but, il est à la base de la perte de balle, mais c’est parce que c’est un joueur qu’on doit jouer dans les espaces et pas dans les pieds. Malheureusement, le choix n’a pas été bon. Et Bedia s’est donné comme il sait se donner, sur une vingtaine de mètres, il peut faire la différence. Il a eu deux occasions de marquer. Ce n’est pas simple quand des joueurs ne jouent pas souvent, on ne peut pas s’attendre à ce qu’ils soient les hommes du match le jour où ils sont sur le terrain.

Romain Grange a eu du bon et du moins bon. Au niveau des phases arrêtées, ça aurait pu être mieux. Au niveau du jeu, il a donné quelques bons ballons. Je regrette seulement que l’on n’ait pas mis assez de centres, que ce soit de ce côté-là ou de l’autre.

Parfait s’est blessé samedi à l’entraînement. J’ai attendu jusque ce dimanche matin en espérant que ce ne soit qu’une simple contracture. Maintenant, il y a une échographie qui est prévue ce lundi car en avançant dans les heures, il avait de plus en plus mal et on craint quelque chose de plus grave qui pourrait s’avérer être une déchirure.

On termine la phase classique en étant assez déçu. Maintenant, il va falloir repartir sur de bonnes bases – en se rappelant ce que l’on a bien fait pendant une grosse partie de la saison –, tout remettre à zéro pour bien préparer et bien aborder les Play Off 1. »

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
samedi 25 août 2018 à 20h30
Dernière rencontre
3 : 1
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
9.
SV.Zulte Waregem
5
10.
K Saint-Trond VV
4
11.
Royal Charleroi Sporting Club
3
12.
KV RS Waasland SK Beveren
3
13.
KV Courtrai
1

Voir le classement

Partenaires

  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • CAIROX
  • KAPPA
  • LaM.U
  • CAIROX
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling
  • Trace intérim
  • besix
  • groups