Actualités

À l'ancienne : André Sumera
06 décembre 2017

 

 

"Je suis né à Chatelineau, le 16-10-1950, d'origine polonaise, de père immigré. À ma première inscription, en minimes, j'avais 11 ans et je m'entraînais au stade Jonet. 
Ensuite, j'ai évolué en cadets, à 15 ans équipes UEFA, avec, occasionnellement, des entrainements avec l'équipe seniors. 
À 16 ans et demi, j'ai vécu ma première rencontre officielle lors du derby Olympic- Sporting en 1967. Le match fut remporté par les Zèbres, sur le score de 0-3, avec un but somptueux de Jean Boulet. Par la suite, je me suis entraîné avec le noyau de l'équipe première jusqu'en1978, fin de ma carrière.

Le Sporting fut mon club de départ et club de fin, un seul club sur ma carrière. Que de souvenirs inoubliables et de moments extraordinaires, de joies et de peines. 
Le Sporting est mon club de cœur. Je peux dire que je suis un clubman.

Je retiendrais deux moments dans ma carrière : la victoire à l'Olympic, lors du derby en 1967 et la qualification en coupe d'Europe " Coupe des villes de foires", à Zagreb, et pour y avoir joué toute la rencontre.

Nous avions un joueur en particulier en la personne de Georget Bertoncello. Il n'avait pas son pareil pour mettre la bonne humeur au sein du noyau, aussi bien pendant les entrainements que dans les vestiaires avant match. 
J'ai d'ailleurs une anecdote, à ce sujet. Le regretté journaliste Francois Deulin, présent à chaque entrainement, avait relaté dans un commentaire l'absence à l'entrainement de Gerorget, la veille, pour des raisons personnelles. Georget aurait préféré que cela ne soit pas mentionné et interpella Francois, d'un ton sérieux, en lui dictant de ne plus faire de commentaires à son sujet. 
Dans un esprit de plaisanterie, il souleva le journaliste pour le placer tout habillé,avec ses lunettes, son bloc et son stylo, dans la douche. Ce dernier était tout trempé et s'en suivi un fou rire général de tous les joueurs.

Il n'a existé aucune animosité avec Daniel Mathy. Nous avions d'excellents rapports. Notre concurrence était saine et conviviale, aussi bien pendant les entrainements que matches après matches.
 

 

Par rapport à notre époque, le club s'est professionnalisé et possède de meilleures infrastructures et de soins médicaux. Le staff est plus important, les entraînements individualisés, les cadres dirigeants plus compétents et plus professionnels. Chaque époque est différente, mais je m'imagine voir un Bertoncello et un Bohmer, avec 50 ans de moins, évoluer à l'heure actuelle, chez les zèbres.

Mes regrets portent sur les blessures importantes, que j'ai connues. J'ai subi une opération importante à Lyon auprès du professeur Trillat pour une déchirure des ligaments croisés du genou gauche. J'ai eu, également des soucis aux ménisques.
Les blessures, à l'époque, par rapport aux progrès de la médecine actuelle, demandaient une rééducation beaucoup plus longue. Cela m'a empêché de poursuivre une carrière normale et une marge de progression. Après avoir presté 28 matchs complets en 1977-1978, il m'a été proposé pour la saison suivante, un contrat déraisonnable par un président peu scrupuleux -que je ne citerai pas-. 
J'ai pris la décision définitive de mettre fin à ma carrière sportive et de poursuivre mon activité professionnelle, n'oubliez pas qu'à l'époque 9O% des joueurs avaient un job.

Avec la direction actuelle, le Sporting suit une évolution constante, saine, intelligente et compétente. Je constate la réalité des performances, avec un entraineur et un staff de qualité. Ce Sporting peut aller très loin cette saison, ainsi que dans les années futures.

Aujourd'hui, je suis retraité de ma qualité de dirigeant d'entreprise depuis 2014. Je me porte bien et j'affiche un poids de 81 Kilos.
Je profite de mon temps libre pour entretenir de mon jardin, pour voyager et fairede la danse. Je suis, également membre dans une association belgo-polonaise dont le président est mon ami Michel Majewski.

Je ne viens pas régulièrement au stade. Mais, à chaque rencontre, je suis installé devant mon poste de TV et supporte mon club. Je suis inscris à l'amicale des anciens du Sporting. Vendredi dernier, j'étais invité à la rencontre contre Ostende. Il est possible que je revienne, à nouveau, au stade."

 

Le Sporting, lors de la saison 78-79 : 
Sumera, Van Welle, Cordiez, Van Nerum, Dekker, Vanlessen, Schena, Mathy.
Bardaux, Gebauer, Royet, Iezzi, Braun, Jacobs.

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
dimanche 17 décembre 2017 à 18h00
Dernière rencontre
1 : 3
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Club Bruges KV
44
2.
Royal Charleroi Sporting Club
38
3.
Royal Sporting Club Anderlecht
34
4.
Antwerp FC
28
5.
K Saint-Trond VV
27

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • LaM.U
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling