Actualités

Le collectif, ça conserve !
06 novembre 2017

Avant d’aborder notre traditionnelle analyse d’après-match, nous voudrions souligner le courage et la dignité de la famille de Joël Lobanzo, ce jeune espoir du Royal Antwerp FC si tristement enlevé à l’amour des siens alors qu’il se livrait à son sport favori, un sport qui aurait dû le consacrer sur le plan professionnel si le destin, aussi cruel peut-il être, lui en avait laissé l’opportunité…

Le Royal Charleroi Sporting Club tient à s’associer à la douleur de la famille et des proches de Joël Lobanzo et leur exprime ses plus sincères condoléances. Notre Club est avec eux dans la pensée afin de les soutenir dans cette terrible épreuve.

Et puisqu’il faut bien parler football, allons droit au but en évitant de nous attarder sur le métal, hurlant ou musical, soit-il…

Dans sa configuration tactique, Lázló Bölöni mettait l’accent prévu sur le muscle avec, devant Bolat, une défense composée de l’impressionnant Batubinsika (le défenseur central, originaire des Écoles de Football de la Paris Saint-Germain Academy), des arrières gauche et droit Borges (venu du Londrina Esporte, Brésil) et l’imposant Sall (un solide gabarit d’1,94 m et 97 kg, transféré d’Al-Arabi). L’entraîneur Roumain saluait le retour de N’Diaye (ex-Zulte Waregem, sur le flanc droit, avec, à l’opposé, Jelle Van Damme, que l’on ne présente plus, entourant la paire Corryn-Hairemans postée juste devant le trio défensif précité) mais devait, toutefois, se passer des services d’Oularé et d’Arslanagic, blessés, et d’Haroun, suspendu.

Enfin, Owusu et Dequevy, respectivement ailiers gauche et droit, avaient pour mission de participer aux actions offensives du seul attaquant de pointe, l’‎Uruguayen Ardaiz, prêté par le Club d’El Tanque Sisley chez qui il devrait retourner au terme de la saison (2 buts jusqu’à présent dans la Pro League, il avait fait 1-1 à Mouscron à la 70’ avant d’égaliser face aux Zèbres).

De son côté, Felice Mazzù reconduisait la formation victorieuse contre Gand avec une troisième titularisation consécutive de Cristian Benavente et la confirmation de Francis N’Ganga à son poste de prédilection.

Dès le coup de sifflet de l’arbitre, Monsieur Lardot, on constatait notamment qu’Amara Baby devait en découdre avec N’Diaye dans ses parages alors que Francis s’opposait à Dequevy, Kaveh Rezaei devant se coltiner le marquage de Batubisinka.

Si l’Antwerp mettait le nez à la fenêtre par l’entremise d’Owusu et de jolies combinaisons entre N’Diaye et Hairemans, Cristian Benavente alerta déjà dangereusement Bolat dès la 8’ sur une belle passe en profondeur de Kaveh, la balle étant déviée entre-temps par Sall.

À peine 60 secondes plus tard, le petit Péruvien remettait les couverts en exploitant habilement un centre parfait d’Amara et réussissant à mettre le ballon entre Borges et Sall pour fustiger le portier Anversois.

À la 18’, Kaveh ne put empêcher Borges de balancer un long ballon que Javier n’eut pas la possibilité de maîtriser suite au pressing d’Owusu. Le cuir parvint à Ardaiz qui fixa Nicolas Penneteau, Dorian Dessoleil et Francis N’Ganga n’ayant pas eu le timing suffisant que pour pouvoir s’interposer favorablement.

Les Carolos ne se désunirent pas, et, à la faveur d’un ballon récupéré suite à un duel remporté par Gaëtan Hendrickx sur Hairemans, Dodi Lukebakio devança Sall pour servir admirablement Cristian qui, entre Batubinsika et Borges, ne trembla pas devant Bolat pour propulser le ballon dans la cage vide, Amara étant toutefois aux aguets.

Au retour des vestiaires, Bölöni fit sortir Corryn et Hairemans pour Rodrigues et Yatabaré afin d’apporter plus de percussion dans sa ligne médiane.

Malgré la présence de 6 joueurs adverses dans leur camp, les Carolos soignaient la qualité de leur circulation de balle et, à la 51’, Marco Ilaimaharitra, pourtant entouré de Dequevy, Yatabaré et Batubinsika, développa cette évidence en sollicitant Dodi qui, au passage, évita les retours de Van Damme et Borges pour décocher un formidable tir détourné de justesse par Bolat.

À la 67’, les Zèbres frôlèrent le 1-3 par Amara, le ballon ayant transité précédemment par Kaveh et Marco, ce dernier restituant un centre millimétré, au premier poteau, que notre Franco-Sénégalais ne put malheureusement cadrer.

Bölöni joua son va-tout en faisant monter l’ex-Malinois Jaadi au détriment de N’Diaye et porter tout à l’attaque mais le Sporting finit par creuser l’écart à la 71’, au terme d’une action rondement entreprise par Kaveh sur l’aile gauche, notre International Iranien, à la limite du grand rectangle adverse, déposant une belle offrande que Dodi conclut victorieusement.

Felice Mazzù verrouilla à double tour en introduisant Gjoko Zajkov et Cristophe Diandy en lieu et place de Marco et Cristian, David apportant également sa contribution et son bon positionnement dans les dernières minutes.

11 points sur les 6 dernières rencontres, voilà donc le très satisfaisant bulletin du Sporting avant de se projeter sur la dernière journée de ce premier tour et la venue du FC Malines d’Aleksandar Jankovic, le vendredi 17 décembre à 20 h 30 !

Allez les Zèbres ! We Are Charleroi !

 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
samedi 25 novembre 2017 à 20h30
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Club Bruges KV
37
2.
Royal Charleroi Sporting Club
31
3.
Royal Sporting Club Anderlecht
28
4.
K Saint-Trond VV
24
5.
Antwerp FC
23

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • LaM.U
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata
  • SIG Air Handling