Actualités

A propos du prêt de Clinton Mata
11 août 2017

 
 
Pierre-Yves Hendrickx :
 
" Nous avons eu, un accord, cette nuit, avec Genk, pour le prêt d'un an, de Clinton Mata. Cela faisait longtemps que Clinton, le coach et le club voulaient trouver une solution. Le club de Genk, qui était déjà venu à la charge dans le passé, est revenu fin de semaine. Toutes les parties ont trouvé un accord, hier soir, que nous venons de finaliser. Il a repris ses affaires, a dit au revoir à ses équipiers et passe une visite médicale. À notre niveau, tout est en ordre. Genk devrait finaliser ce soir. Il s'agit d'un prêt, sans option d'achat. Clinton espère rebondir à Genk ou à l'étranger. Il voulait quitter Charleroi pour jouer dans un autre club. Il avait d'autres ambitions et il savait qu'ici, il y a Marinos devant lui. Il avait des espérances financières et sportives. Il les a trouvées à Genk pour un an. À lui et à Genk de trouver les moyens pour que le joueur se mette en valeur et puis de trouver une solution avec nous pour l'avenir. Les dossiers sont ainsi faits, maintenant. Nous sommes tard dans le mercato. Genk n'a pas voulu investir pour plus d'un an. Ils prennent un risque, nous prenons un risque Maintenant, tout se jouera sur le terrain. Genk, dans un transfert définitif, n'est pas prioritaire. Clinton hésitait beaucoup, nous sommes le 11 août, le mercato se termine, il a voulu accélérer les choses, il a réfléchi et donc, a changé d'avis, pensant peut-être, n'avoir d'autres opportunités... En avril, mai, il voulait absolument partir. En janvier, il n'a pas voulu partir. En juillet, il a refusé. Il a vu la situation sportive chez nous, il a parlé avec le coach qui lui a donné son avis. "
 
 
 
 F. Mazzu : 
 
" le prêt de Clinton, c'est une très bonne chose dans tous les sens du terme. On sait que Clinton est en instance de départ depuis que l'on a repris la saison et donc autant pour lui, que pour la gestion d'un vestiaire, c'est bien. Par rapport à cette situation-là, j'ai démarré avec Stergos, qui était devenu numéro un. D'avoir un "numéro 2" par rapport à la situation actuelle et on ne sait pas comment tout allait se profiler, qui est certainement l'un des meilleurs, si pas le meilleur arrière droit de Belgique, sur le banc, cela aurait été une situation pas évidente pour lui. Ce qui vient de se produire est une situation logique par rapport à toute cette préparation où il était sur le départ quel que soit le club où il va, à partir du moment où il trouve son bonheur. C'est son ambition d'aller aujourd'hui à Genk. Il va à Genk qui est un concurrent pour les POff, mais c'est comme cela. Il n'y a pas à discuter parce que c'est un concurrent, je n'entre pas dans cette synergie-là. Sportivement, la première chose qui compte, c'est le bonheur de chacun. Si je dois avoir un Clinton avec moi, qui n'est pas heureux, qui ne sait pas s'exprimer alors qu'il a les qualités pour ... J'ai fait un choix, cette année-ci, en début de saison, de mettre Stergos Marinos en numéro un. J'ai eu de grosses discussions avec ce dernier, l'année dernière, je dois rester cohérent et honnête par rapport à lui. La situation qui vient de se produire aujourd'hui est parfaitement logique. Je m'attends à présent à avoir un numéro deux, prochainement. Les choses étaient bien établies depuis le 24 juin, même depuis la fin de saison dernière. Ce n'est pas nouveau ; à cette époque, on parlait déjà de la vente, du départ de Clinton. Si Clinton venait à partir, on chercherait un arrière latéral en concurrence avec Stergos. C'est évident que nous avons déjà cherché puisque la situation, nous ne l'avons pas maîtrisée. La situation a fait qu'aujourd'hui, on arrive presqu'en fin de mercato et que la situation n'est pas si simple qu'on pourrait le croire de l'extérieur. Nous vivons cette situation au jour le jour depuis deux mois et la gestion n'est pas aisée.  Nous cherchions,, effectivement après la perle rare. Des pistes très intéressantes se sont perdues avec de très bons joueurs, je ne citerai pas les noms. Aujourd'hui, nous repartons sur de nouvelles bases puisque cette transaction se fait assez tard par rapport à ce qui était prévu. Stergos Marinos est numéro un. Le joueur qui arrivera, devra accepter d'être en concurrence avec Stergos, tout en sachant qu'il démarre avec un statut de "numéro deux". Maintenant, si ce joueur devient meilleur que Stergos... "

 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
samedi 19 août 2017 à 18h00
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Club Bruges KV
9
2.
Royal Charleroi Sporting Club
9
3.
SV.Zulte Waregem
6
4.
KV Courtrai
6
5.
K Saint-Trond VV
6

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Pauwels
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters