Actualités

Nicolas Penneteau : " Nous nous battrons avec les qualités que nous avons depuis le début de la saison. "
14 avril 2017

 
 
" Nous devons aborder le match contre La Gantoise, après deux matches nuls, tout simplement. Nous jouons chez nous et nous allons essayer d'être les plus performants possibles. Nous savons qu'il y aura des moments plus difficiles et des moments où nous nous trouverons dans des situations plus favorables. Il faudra être costaud lorsque l'on va subir, car lors d'un match contre La Gantoise, il y a des moments, où on devra subir... Nous en sommes conscients. Lors de nos temps forts, il faudra faire mal à cette équipe et concrétiser lorsque nous aurons l'occasion.
 
J'ai toujours pensé que La Gantoise était une équipe qui pouvait jouer le titre surtout lorsque nous avons des POff qui permettent des rencontres avec confrontations directes tous les week-ends. C'est une équipe qui est en forme depuis janvier avec ses nouvelles recrues. C'est vraiment une nouvelle équipe qui a montré contre Bruges et Anderlecht, qu'elle pouvait jouer le titre. Le match de coupe d'Europe peut jouer dans les jambes des Anderlechtois et La Gantoise peut en tirer profit.
 
Nous allons tout faire pour gagner devant notre public, mais les matches sont très compliqués, on le voit pour toutes les équipes. Bruges a fait un nul contre nous, Anderlecht n'a pas réussi à gagner chez lui. Dans notre esprit, on se met dans l' optique de gagner tous nos matches, mais il y a dans chaque rencontre, une vérité et une adversité qui est difficile à gérer. On ne peut pas prévoir, mais on se prépare à remporter les trois points. Si on peut, tant mieux, si pas, nous devrons continuer à essayer de ne pas perdre.
 
Lors du match contre Ostende, J'ai été surpris par le peu de public, car il y a deux ans, il y avait eu énormément d'engouement autour de ces POff et je pensais voir la même chose. Je suis effectivement dans l'expectative et je ne comprends pas trop. Il faut apprendre de tout cela et en tirer des enseignements. Pour l'instant, nous essayons de faire plaisir aux fans qui sont présents. C'est notre but, notre métier. Je sais que les supporters présents, feront tout pour nous encourager. Nous faisons également ce métier-là pour tenter de remplir les stades.
 
Nous nous battrons avec les qualités que nous avons depuis le début de la saison. Nous n'allons rien changer : notre organisation, notre courage, notre solidarité. Les moments où on sait sortir vite avec les ballons, lorsque l'on sait profiter des espaces et être " des chiens" pour protéger nos buts et faire mal à l'adversaire quand on peut. Contre des grosses pointures, nous sommes amenés à souffrir un peu plus. Nous nous préparons à tout cela.
 
Je ne dis pas qu'ils sont démobilisés, mais je pense que Zulte a réussi son objectif en gagnant la coupe. Je sais qu'ils vont jouer avec beaucoup de sérieux, mais je pense que l'on peut avoir un moins bon esprit de vainqueur lorsque l'on a déjà atteint un but. 
 
Bruges va récupérer ses joueurs, ce sera ce week-end ou le prochain... Ce qui se dégage, pour l'instant, c'est que l'on sent que ce championnat est en train de tourner avec un Bruges, un peu en difficulté, La Gantoise qui monte en puissance et la question est de savoir si Anderlecht, avec sa compétition européenne dans les jambes, va perdre des plumes lors des prochains week-ends... Et nous, avec Ostende, sommes derrière, à l'affût de réaliser un exploit chaque week-end. Nous n'avons pas à nous projeter sur le futur. Nous ne devons pas nous prendre la tête sur nos prochaines rencontres. Par contre, une équipe comme Bruges qui a un super noyau, des moyens financiers importants, a cette obligation de terminer dans les trois premiers. La pression est sur eux, et cela, peut-être déterminant pour la suite du championnat.
 
Nous avons deux points, nous pouvons en prendre au moins quatre contre nos deux prochains adversaires, comme nous pourrions revenir bredouilles ... C'est cela qui est beau avec le football : c'est dur de se projeter. Nous allons avoir deux matches à domicile et je sais, par expérience, qu'il est très très rare de prendre six points lorsque vous jouez deux fois de suite "à la maison". Ça peut-être un challenge pour nous, mais il ne faut pas s'affoler si ce week-end ou le suivant, nous ne parvenons pas à gagner. 
 
Je pense que nous sommes arrivés à maîtriser les différents systèmes de jeu proposés par le coach. Pour l'instant, nous nous sommes stabilisés sur un système d'organisation axé sur un 3-5-2 ou en 3-4-3 mais lorsque nous jouions à quatre, nous avions également une très bonne organisation aussi. Je pense que les deux systèmes sont performants. L'avantage est de pouvoir changer en cours de match. C'est une arme, en plus pour nous. Nous avons démontré contre Ostende, que nous pouvions le faire. C'est une force ; les années précédentes à Charleroi, c'était impossible à réaliser. Cela montre notre évolution et notre progression au niveau de l'organisation : les joueurs arrivent à mettre en place les volontés du coach. C'est le résultat de beaucoup de travail. Le coach nous présente beaucoup de travail tactique dans la semaine et nous explique différentes situations avec des applications via des vidéos. Nous avons énormément d'informations pour justement éviter les questions et les ambiguïtés qui pourraient survenir sur le terrain. Nous sommes très bien préparés à ce niveau-là et on sait ce que l'on doit faire. Dès qu'il y a une situation différente, on sait la régler parce que nous l'avons préparée durant la semaine. 
 
Le changement de système défensif n'implique pas pour autant une attention accrue de ma part. Il suffit de communiquer avec les extérieurs, Clinton et Francis, par exemple pour faire ce quatrième qui vient fermer quand le ballon est à l'opposé. Pour moi, le plus important est de savoir ce que veut le coach et comment il le veut quand le ballon est à tel endroit, lorsqu'un défenseur est éliminé. À ce moment-là, je dois être, évidemment attentif pour la réactivité. Parler à mes défenseurs et mes milieux défensifs devient important pour que l'organisation de jeu soit au top pour protéger nos buts.
 
J'ai évolué dans mon jeu, en fait, je me suis adapté au foot belge. On joue en fonction des adversaires et de nos joueurs. Nous avons des garçons "plus en appuis" et nous pouvons être plus précis sur eux. Avant, nous avions des joueurs de déviation comme Kalifa Coulibaly ou Cédric Fauré. J'ai toujours essayé d'être le plus complet dans mon travail au quotidien, de savoir jouer pied droit, pied gauche, d'être à l'aise sur les ballons aériens, d'être réactif sur les ballons proches. On en discute beaucoup avec Michel : plus on est complet, plus on est armé pour pallier à n'importe quelle situation dans un match. C'est le travail au quotidien qui me permet de garder cette régularité. "
 
 

 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
jeudi 27 avril 2017 à 20h30
Dernière rencontre
2 : 0
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Royal Sporting Club Anderlecht
41
2.
KAA La Gantoise
36
3.
Club Bruges KV
32
4.
Royal Charleroi Sporting Club
30
5.
SV.Zulte Waregem
29
6.
KV Ostende
28

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Pauwels
  • Wallonia.be
  • GTO