Actualités

Edito : Ne pas louper l’tram !
05 mars 2017


Le « Felice Time » a encore sévi. Mais Felice trouve le temps long… Encore une semaine à patienter, à se concentrer, à se remettre en question en vue d’un nouveau challenge à Lokeren, le plus important de la saison.

Mais voilà, c’est ça, le football, une science illogique comme la météo où la pluie fait la place au soleil ou inversement… Tiens, de soleil, parlons-en. Heureusement, Dorian réussit à dissiper les gros nuages qui plombaient le ciel du Mambourg depuis cette 57’ fatidique durant laquelle Saadi exploita avec adresse un service de Ouali qui profita d’un long boulevard tranquille sur la « Rive Gauche » des Zèbres.
 
Ce goal de Dorian juste dans les ultimes secondes, ce second ballon habilement négocié et décisif, ce sera peut-être le plus déterminant. Gardons la foi. La foi en cette équipe qui ira sans nul doute jusqu’au bout, quoi qu’il advienne.
 
Oui, bien sûr, tout le monde aurait voulu déjà faire la fête dans un Stade bien garni avec un Tifo bello… dont les fumées n’ont pas embrasé tous les espoirs noir et blanc.
 
Non, loin s’en faut car les Zèbres n’ont pas mal joué. Les Courtraisiens non plus d’ailleurs. D’où un nul logique contre une formation qui vient quand même de recueillir son 13ème point et son 4ème partage en déplacement.
 
Le Sporting aurait dû pourtant faire la différence durant la première période mais malheureusement, pour eux, le hors-jeu n’a toujours pas été banni des règles du football. Mais il n’y eut pas que ça. Il y eut ces arrêts déterminants de Sifakis, dans un bon jour, qui avait envie de jouer un bien vilain tour à ses ex-coéquipiers.
 
Il y eut aussi ces 10 coups de coin dont un seul ne put être mis à profit, ce foutu poteau qui renvoya un ballon que Dorian ne put maîtriser convenablement, ces centres trop tendus qui ne pouvaient inquiéter de grands formats en charge d’une défense visiteuse bien compacte.
 
Et même si les Carolos avaient bien dominé en première mi-temps et auraient pu, sur le contenu, revendiquer un légitime ascendant, leur prestation ne fut pas du même acabit face à la T 4. En effet, le jeu s’équilibra de part et d’autre avec, du côté adverse, des reconversions offensives plus saignantes, élaborées par les infiltrations de Joaozinho qui combinait avec D’Haene, Pavlovic et Vanderbruggen amenant solidement du muscle dans l’entrejeu, sans oublier les subtils décrochages de Chevalier qui étaient susceptibles de créer le moindre espace profitable à ses partenaires.
 
Si l’entrée de Kovacevic, au détriment de Chevalier, s’apparentait à un « fermer boutique », c’est pourtant une tête malencontreuse du Serbe qui fut à l’origine de l’égalisation zébrée avec un ballon qui aboutit dans les pieds d’Hamdi Harbaoui.
 
Le tir de l’international Tunisien repoussé par Sifakis s’assimila à une clef dont Dorian se servit pour déverrouiller le cadenas d’une porte que Bart Van Lancker avait cru inexpugnable…
 
Comme quoi, la foi, quand on y croit, n’a pas de limites… La suite du programme ? Daknam, am, stram, gram, pic et pic et colégram, bour et bour et ratatam… S’agira de ne pas louper l’tram !
 
Allez les Zèbres, We Are Charleroi !
 
 

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
samedi 21 octobre 2017 à 18h00
Dernière rencontre
2 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Club Bruges KV
27
2.
Royal Charleroi Sporting Club
21
3.
Antwerp FC
19
4.
Royal Excel Mouscron
18
5.
Royal Sporting Club Anderlecht
18

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Wallonia.be
  • GTO
  • Wauters
  • Wauters
  • prosoccerdata