Actualités

Edito : « Pour 30 briques, t’as plus rien… »
16 février 2017

Avec la fin de la phase classique du championnat qui approche, les chances de grappiller des points pour s’assurer d’une place en playoffs 1 diminuent. Surtout pour certaines « grosses » formations qui, à 360 minutes et des poussières du coup de sifflet final de la dernière journée… ne figurent même pas dans le top 6 !
Imaginez les playoffs 1 sans une moitié des ténors qui les ont ardemment voulus et obtenus grâce à un lobbying des plus efficaces… Car, à l’heure de rédiger ces lignes, Genk, La Gantoise et le Standard sont virtuellement écartés du mini-championnat qui opposera les meilleures équipes de la saison. Tu as beau peser des millions, si tu n’y a que des individualités, ton équipe elle ne vaut pas tripette ! La solidarité, la combativité et les automatismes, ça ne s’achète pas… tout comme la réussite, d’ailleurs !

De la 27e journée de championnat à venir, c’est surtout le dimanche qui devrait s’attirer les projecteurs. Car Standard-La Gantoise, Ostende-Anderlecht et Genk-Charleroi sont autant d’affiches opposant entre eux des candidats au top 6 qui y figurent déjà ou qui vendraient presque père et mère pour y être ! Dans le cadre du match qui occupera d’ailleurs les Zèbres, ce ne sont pas des géniteurs qui ont été vendus par le Racing Genk lors du dernier mercato, mais une poignée de joueurs qui à eux seuls ont rapporté autant que le budget annuel de 4 clubs de la trempe du Sporting…

Au petit jeu de l’import/export, les Limbourgeois ne sont pas forcément ceux qui connaissent le plus de mouvements de joueurs, mais ils connaissent la recette pour optimiser – financièrement, s’entend – les leurs : sur les trois dernières saisons, Genk a vendu pour une somme estimée à plus de 70 millions d’euros… et en a réinvesti 30, sans compter le prêt d’un joueur comme Matthew Ryan qui en pèse quelques-uns lui aussi.

Mais si, cette saison, le Racing brille en Europa League et a fait la loi au Stade du Pays de Charleroi pour sortir les troupes de Felice Mazzu en quart de finale de Coupe de Belgique, les demies lui auront été fatidiques. Aussi, il tente toujours d’accrocher le top 6. Dans un classement aussi serré, être l’équipe en forme du moment ne suffit même plus… Et le calendrier qui attend les Limbourgeois, avec un déplacement à Anderlecht et la réception de Bruges, notamment, ne leur laisse pas le choix : ils doivent battre les Carolos.

L’obligation de résultat, à court terme, est quasiment identique pour le matricule 22 s’il souhaite une semaine encore assurer sa place dans le sextet de tête. Sauf que la fin de la phase classique des Sportingmen sera moins ardue que celle de Genk, mais aussi celle de La Gantoise, Malines et Ostende… Il n’y aurait certes pas péril en la demeure, mais s’assurer au plus vite d’une qualification pour les playoffs 1 l’acterait !

Tous derrière les Zèbres !

Retour

rencontre

Prochaine rencontre
Dernière rencontre
2 : 2
Résumé de la rencontre

 

Classement

CL
équipe
PTS
1.
Royal Sporting Club Anderlecht
52
2.
Club Bruges KV
45
3.
KAA La Gantoise
41
4.
KV Ostende
37
5.
Royal Charleroi Sporting Club
35
6.
SV.Zulte Waregem
33

Voir le classement

Partenaires

  • 777.be
  • Pro imus
  • Groupe Gobert
  • QNT
  • MURPROTECT
  • Hungaria
  • Megaram
  • HUPE
  • La gazette
  • VLAN
  • AG insurance
  • Adeps
  • select
  • Eurofinance
  • Adams
  • loxam rental
  • SD rorx
  • Car & trucs
  • Club RTL
  • Bel RTL
  • BouvyMotor
  • Shopping Cora
  • Fun radio
  • Pommerie
  • Espace car
  • Carlo & Fils
  • Pauwels
  • Wallonia.be
  • GTO